Porte clé ou porte clef, quel orthographe choisir ?

Porte clé ou porte clef, quel orthographe choisir ?

de lecture - mots

Très riche.

C’est ainsi que peut être qualifiée la langue française, surtout dans ses subtilités légères entre les mots. Il n’est pas aisé de maîtriser les rouages de la langue de Molière quand les termes qui se ressemblent s’enchaînent. De toutes les petites séries de subtilités, c’est bien au tour du duo porte-clés/porte-clefs de passer au crible de l’analyse critique.🕵️‍♂️

Laquelle de ces deux orthographes est juste ? Et pourquoi ?

D’où vient cette ambiguïté ?

Porte clé ancienne

Le terme « clé/clef » naît du latin clavis (clef, loquet ou barre) au XIIème siècle. Roland propose une définition du terme clé/clef en le considérant comme un instrument de métal servant à ouvrir une porte.🚪

Les plus expérimentés s’accordent sur le fait que la forme « clé » est plus actuelle que son homonyme « clef ». Avec le temps, le pluriel « clefs » a progressivement changé pour passer à une forme plus adaptée phonétiquement « clés ». Cela s’explique par Buben en 1935 qui soulève que l’enchaînement d’un « f » et d’un « s » gênerait à l’écrit.

C’est donc à partir du pluriel « clés », qu’il a été peu à peu accepté d’écrire « clé » au singulier. 🗝️

Porte-clés/porte-clefs étant dépendant du duo clés/clefs, il devient capital d’en maîtriser les subtilités. A l’origine, « clé/clef » s’écrivait essentiellement comme ceci : « clef » car inspiré de clavis. Mais par la suite, dans un souci de bonne écriture, son pluriel est quitté de « clefs » à « clés ». Et par abus, le pluriel a été aisément adopté au singulier sous la forme « clé ». Cette forme incarne alors le « modernisme étymologique ».

Emploi de clé/clef

Porte clé couple avocat

 

L’ancienne orthographe « clef », s’emploie différemment de l’orthographe plus moderne « clé » selon des paramètres et des circonstances qui ne peuvent pas être minutieusement cadrées.

Tandis qu’auparavant, « clef » était à l’honneur dans tous les ouvrages littéraires, dans ce siècle, on a surtout une récurrence de l’usage de « clé ». C’est de là que naît son aspect moderne, plus adapté à l’époque.

Dans certains domaines encore, comme en musique, on peut préférer « clef » dont le « f » final, en calligraphie, peut faire penser à la clef de sol. 🔑

Mais parmi les très nombreux sens techniques du mot, la graphie « clé » est nettement privilégiée dans l’usage courant (un magasin de clé-minute) et dans certains sens modernes (une clé USB).

 

De toute cette histoire, quelle en est la clef/clef ? Et son porte-clés/clefs ?

clé

 

In fine, les deux usages sont corrects. Écrire la clé/clef dans une orthographe ou dans une autre et vous n’aurez rien changé à son sens initial. L’Académie Française a reconnu les deux formes. Et de ce fait, leurs extensions aussi sont acceptées.👌

C’est pour cela que, à la question de savoir quelle est la bonne orthographe : porte-clés ou porte-clefs, Répondez « les deux ». Et utilisez-les sans crainte.


Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.